Appel à contribution à la plate-forme Land Justice 4WA

FRONT PAGE FRENCH (1)INSIDE PAGE FRENCH -11

Nous recherchons des contributions de la part des Organisations non gouvernementales (ONG) qui encouragent les communautés à se mobiliser contre le risque de perte de leurs terres dans les transactions foncières opaques auxquelles ils ne sont pas souvent associés.

Comment défendre les communautés contre l’accaparement des terres ? Publier vos photos et vidéo sur notre plate-forme !
Land justice 4 West Africa est une plate-forme de réseaux sociaux destinée à faire connaitre les préoccupations des paysans, particulièrement, les femmes et les petits agriculteurs qui sont touchées par le phénomène de l’acquisition à grande échelle des terres cultivables en Afrique de l’Ouest. Nous recherchons des contributions de la part des Organisations non gouvernementales (ONG) qui encouragent les communautés à se mobiliser contre le risque de perte de leurs terres dans les transactions foncières opaques auxquelles ils ne sont pas souvent associés. Nos questions directrices sont: par quels moyens efficaces peut-on protéger les intérêts des communautés ? Comment envisagez une protestation afin de parvenir à une négociation directe avec les investisseurs ?

La plate-forme Land justice 4 West Africa est destinée à recueillir des idées en vue de trouver des solutions durables au problème de l’exploitation des terres et partager ces idées novatrices à travers l’Afrique de l’Ouest entre les acteurs de la société civile, les gouvernements, aussi bien qu’avec la Commission de la CEDEAO à Abuja.
Objectif de l’appel à contribution
L’accaparement des terres est en pleine expansion dans les pays membres de la CEDEAO car la terre agricole est l’une des ressources naturelles dont la demande est de plus en plus élevée à cause des spéculations accrues sur son rendement, que ce soit sur les marchés boursiers, ou sur le marché du bio carburant. Les gouvernements ouest africains y voient une potentielle source de revenu, un moyen de faire entrer des recettes et de trouver des investissements pouvant contribuer à réaliser la Sécurité alimentaire. Mais bon nombre d’industries agroalimentaires investissent dans les céréales pour la production du biocarburant et de l’éthanol avec en toile de fond l’amas de capitaux à court ou à long terme Par conséquent ils accordent très peu d’attention aux questions inhérentes à la sécurité alimentaire des pays concernés.
Dans bon nombre de cas, l’acquisition à grande échelle de terres cultivables prive les paysans de moyens de subsistance ou réduit drastiquement leur capacité à se nourrir de l’agriculture vivrière .Certaines organisations de la Société civile s’intéressent aux questions relatives à la terre agricole et mobilisent des communautés à travers les pays de la CEDEAO. Pourtant, les informations ne sont pas facilement accessibles aux organisations communautaires et les moyens de pression sont méconnus d’elles.
Les investissements directs étrangers dans les terres agricoles ont la cote et sont en nette progression alors que les Etats membres de la CEDEAO font face au problème de la sècheresse, de l’avancée du désert et de l’inondation. Les communautés, les paysans, les Organisations de la Société civile s’occupant des questions de la sécurité alimentaire et du changement climatique sont confrontés à une autre menace: l’accaparement des terres. Alors comment s’organiser pour protéger les intérêts des communautés et ceux des petits agriculteurs ?
A propos de la compétition
Heinrich Boell Stiftung Nigéria attend des contributions de la part d’ONG qui ont fqit des publications sur les questions foncières, sous forme d’articles ou toute autre contributions sur la plate-forme des réseaux sociaux dénommée Land Justice 4WA (FB…blog…). Chaque vidéo et/ou documentation photographique doit être accompagnée d’une fiche d’information mentionnant des faits, des chiffres illustrant les questions directrices suivantes :
– Quelles stratégies avez-vous utilisée lorsque vous vous êtes rendu compte qu’une communauté est menacée par une transaction foncière ?
-Comment avez-vous mise en place ces stratégies? De quels outils vous êtes-vous servi ?
-La mobilisation de la communauté avait-elle été un succès ? Pourquoi? Si le succès de la mobilisation avait été moins éclatant quelles en auraient été les raisons ?
Le ‘’pourquoi’’ semble être même plus important que le comment (les stratégies utilisées). Donc n’hésitez pas à parler de vos succès aussi bien que des échecs tout au long de vos explications portant sur les facteurs déterminants (pourquoi la communauté agit ou n’agit pas ; Pourquoi les investisseurs écoutent ou n’écoutent pas).Les faits valent la peine d’être évoqués!
Nous recherchons des illustrations à ces histoires pour en vérifier l’authenticité afin de montrer les conditions particulières dans lesquelles vivent les communautés concernées puis accorder une attention particulière aux acteurs de vos histoires. Ces illustrations peuvent inclure :
-des photographies (les terres des communautés en question)
-les portraits des personnes interviewées et leurs propos rapportés
-des vidéos de 2 à 5 minutes maximum (pas plus)
-des cartes
-des documents
-des enregistrements audio
Pour donner un petit exemple, nous voudrions bien avoir des histoires qui se concentrent sur :
• Comment une communauté a pu monter un comité de surveillance des terres agricoles par exemple
• une mobilisation médiatique (via les radios communautaires)
• Comment les femmes se sont mobilisées pour faire connaitre leurs préoccupations
• La musique et le théâtre comme outils de campagne
• Une documentation sur les droits traditionnels
• Occupation des terres
• Les actions en justices
• Comment les autorités religieuses ont soutenu leurs communautés
• Toute autre histoire que vous connaissez le mieux
Qu’en bénéficiez-vous ?
-Votre histoire sera mise en ligne sur nos plates-formes Landjustice4 West Africa si elle remplit les critères ci-dessus :
-HBS va octroyer aux 20 premières sélections une petite subvention de 400 euros une fois qu’elles sont acceptées et publiées.
-Les utilisateurs inscrits sur la plate-forme Land Justice 4 West Africa (www.landjustice4wa.org) vont, par un système de vote en ligne, sélectionner les meilleures de vos contributions qui seront présentées à la commission de la CEDEAO chargée de la réforme des politiques foncières, puis, HBS va parrainer la participation de six (6) Organisations non gouvernementales à une rencontre de présentation desdites contributions dans l’année en cours.

Andrea Staeritz
Program Manager Sustainable West Africa

Heinrich Böll Foundation Abuja
landjustice4wa@gmail.com
+234 81369611718

Yvon MENSANH
Consultant
+2348062838334
mastermens007@gmail.com
http://www.ng.boell.org

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s